Les différentes aides à la rénovation énergétique

De nombreux changements ont eu lieu au niveau du dispositif d’aide financière à l’économie d’énergie domestique en France. Jusqu’à fin 2019, la principale aide financière était le Crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE). Depuis janvier 2020, le crédit d’impôt a été progressivement remplacé par une subvention baptisée « Ma Prime Rénov ».

Que vous souhaitiez remplacer votre chaudière avec un modèle plus performant ou que vous vouliez réduire votre facture de chauffage, vous pourrez bénéficier d’aides à la rénovation énergétique. Ces subventions vous permettront d’obtenir un soutien financier afin d’améliorer l’efficacité énergétique de votre logement.

Ma Prime Rénov

Comme indiqué précédemment, Ma Prime Rénov a remplacé le Crédit d’impôt à la transition énergétique. Concrètement, cela signifie que l’argent sera versé lorsque les travaux seront terminés, et non, comme auparavant, à la fin de l’année d’imposition, suite au dépôt de votre déclaration fiscale. Les changements les plus importants du nouveau régime sont que cette aide est fonction :

  • le revenu du ménage ;
  • les économies résultant des travaux ou du niveau des dépenses.

Par ailleurs, il est bon de rappeler que cette prime sera accessible à tous les ménages, les propriétaires et les syndics de copropriétés. Cependant, même si tous les ménages sont éligibles, le niveau de soutien sera déterminé en fonction du revenu et de la performance énergétique. Le niveau de la subvention est plafonné pour chaque type de travail et il est fixé à 20 000 euros maximum.

La subvention n’est disponible que si la propriété est votre résidence principale. Les travaux doivent également être réalisés par un constructeur agréé et à un niveau minimum de performance énergétique. D’ailleurs, le choix des équipements est crucial. Des marques comme Atlantic vous garantissent des solutions de confort thermique de qualité.

Les autres aides

Comme vous avez pu le constater, Ma Prime Rénov ne finance pas la totalité des travaux. Par ailleurs, d’autres formes d’aide sont disponibles. Il y a notamment le prêt à taux zéro appelé Éco-prêt et le CEE (Certificat économies d’énergie). Vous pouvez parfaitement bénéficier d’une aide financière pour remplacer votre ancienne chaudière dans le cadre du régime CEE. Cette subvention est plafonnée à 4 000 euros. Les acteurs opérant dans le secteur de l’énergie comme Total, Engie ou encore EDF proposent des aides financières afin de soutenir les ménages dans la réalisation de travaux visant à réduire la consommation d’énergie.

L’Éco-prêt à taux zéro est une autre aide qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique, sans avoir à payer d’intérêts. Ce régime a été allongé jusqu’à la fin de cette année. Les bailleurs ou les propriétaires occupants sont éligibles à cette aide. Cette subvention concerne les résidences principales et les logements construits avant le 1er janvier 1990.

Outre ces aides, il y a aussi le chèque énergie. Il permet de couvrir les frais liés à des travaux de rénovation ou de factures d’énergie. Les ménages ayant des ressources modestes peuvent en bénéficier. La liste des bénéficiaires est établie chaque année par l’administration fiscale. Le montant de cette aide est compris entre 48 et 277 euros par an.

Laurent

Ecole des beaux Arts de Paris, j'évolue dans l'univers de la décoration depuis mes débuts dans la vie professionnelle. Je suis à la fois une admirateur du bon goût et un amoureux des extérieurs aménagés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.